IALMA
Concert gratuit - Jeudi 17 Aout

Dernier album : Camiño : de Bruxelas à Santiago. Il n’apparaît pas d’association plus évidente que celle du mot « chemin » avec la ville de Santiago (Saint-Jacques) de Compostela ; particulièrement quand cette association est portée par un de ses plus fiers ambassadeurs, IALMA : ces 4 ravissantes « cantareiras » qui, depuis près de 20 années, chantent, jouent et dansent leur région, la Galice, à travers le monde entier.

Depuis leurs tout débuts et Palabras Darei, leur 1er album, que de chemins parcourus.

Des chemins encore vierges de tout passage, aux détours desquels se trouve la rencontre, souvent inattendue mais au combien riche en découvertes ; des chemins de traverse qui sentent bon l’aventure et la liberté ; des chemins escarpés qui ont parfois semé le doute sur la voie à suivre; des chemins détournés, sources d’expériences nouvelles ; des chemins qui ont ainsi croisé les routes de nombreux artistes aux univers bien différents avec lesquels elles n’ont pas hésité à faire... un petit bout de chemin !

Bien que résidant à Bruxelles, Magali, Marisol, Natalia et Veronica sont en connexion constante et vitale avec leur région d’origine : la Galice. La culture et les traditions galiciennes sont en effet leurs intarissables sources d’inspiration qui leur ont permis de construire petit à petit un répertoire de chants et de danses empruntés à leurs racines mais adaptés à leur réalité nouvelle : celle de femmes d’aujourd’hui en prise avec plusieurs cultures, plusieurs langues, plusieurs esthétiques musicales.

IALMA est le témoin de cette évolution musicale et artistique qui a commencé dans la tradition orale galicienne et s’est ensuite aventurée vers un mixage surprenant, avec une nouvelle génération de rythmes et de tendances.
“ Découvrir de nouvelles cultures musicales nous permet de nous enrichir et de nous connaître mieux ”: c’est la meilleure façon de définir l’évolution qu’a faite le groupe, contribuant ainsi à perpétuer, rénover et faire évoluer ce type de musique.

3 Les chemins qui mènent à Santiago de Compostela sont longs et relient paysages et peuples de l’Europe.
Mais pour les nombreux Galiciens qui ont quitté le pays à la recherche d’un travail ou d’une liberté jusque-là bafouée par la dictature, le pèlerinage espéré est celui qui ramène à la culture, aux racines, à cette identité qui fait qu’un peuple a quelque chose à raconter.

Spirituel pour les uns, initiatique ou symbolique pour les autres, le chemin est toujours l’occasion d’un riche moment de rencontres, de découvertes, d’échanges et de partages.

C’est tout en cheminant, donnant un nombre impressionnant de concerts de par le monde, que IALMA a forgé puis peaufiné patiemment Camiño, la plus belle expression de la maturité artistique de Veronica, Magali, Natalia et Marisol.

Avec ce projet, c’est à une expérience musicale inédite, empreinte de culture et de traditions galiciennes mixées à la diversité de notre monde contemporain, que IALMA nous invite. Leur parcours musical baigné de l’héritage galicien qui coule dans leurs veines est ici vécu, non comme un repli nostalgique sur le Pays, mais comme l’expression d’une identité ouverte sur la ville qui les a vues naître :
la Bruxelles cosmopolite, riche de sa multi culturalité, carrefour des chemins du monde, où les racines se rencontrent, s’échangent, se partagent, se mélangent et, parfois, fusionnent.
Camiño est le choix affirmé de l’ouverture à l’autre ; le chant de femmes d’aujourd’hui, témoins de ce contexte troublé où respect, tolérance et expression des différences sont secoués de toutes parts.

Voix et percussions
Veronica CODESAL
Natalia CODESAL
Magali MENENDEZ
Marisol PALOMO



Contacts :
www.ceacatl

C’ACATL MEXICO
Concert gratuit - Vendredi 18 Aout

Le ballet « C'acatl » nous vient de Puebla et appartient à l'Ecole Supérieure de Danse Folklorique Mexicaine dont l’objectif est de former des professionnels de la danse folklorique mexicaine et de promouvoir le folklore.

En s’appuyant sur la variété artistique des différentes régions de leur pays, les ballets folkloriques mexicains ont un répertoire de danses très diversifié. Beaucoup d’entre elles sont présentées sous leur forme traditionnelle tandis que d’autres ont été revues pour inclure des éléments artistiques de chorégraphie contemporaine. Les polkas du nord et les danses indiennes maya et aztèque du centre du Mexique côtoient les traditions laissées en héritage par les conquérants espagnols et s’inspirent même parfois des influences africaines qui caractérisent les danses du golfe du Mexique.

Le Mexique, c’est aussi bien évidemment aussi le pays des Mariachis ! Très ancrés dans la culture mexicaine, ces musiciens ambulants sont devenus au fil du temps un véritable emblème national et une grande fierté pour la population. Chansons révolutionnaires ou amoureuses, personne ne reste insensible à leur charme qui fait de la révolution un joyeux moment d’histoire et de l’amour la préoccupation principale des mexicains.

CECILE CORBEL
Concert gratuit - Vendredi 18 Aout

Native de Pont-Croix, dans le Finistère, Cécile Corbel arbore une rousseur gaélique qui atteste son appartenance au monde celte. Harpiste depuis l’âge de 15 ans, auteure de chansons puisant dans l’imaginaire arthurien, elle possède une voix qui gravit des sommets comme seule Kate Bush sait les atteindre.

Disque d’or au Japon et récompensée par le prix de la meilleure bande originale de l’année avec la musique du film « Arrietty, le petit monde des chapardeurs« , cette magicienne qui refuse les frontières abruptes fait fusionner le folk celtique et les chants médiévaux turcs, madrigaux de la période baroque et marches irlandaises, avec l’aisance et le charme d’une artiste touchée par la grâce. Cécile Corbel l’enchanteresse existe et c’est une grande voix pop.

2015 a vu une grande tournée « Un soir d’été » et la préparation du nouveau spectacle pour la saison 2016-2017 intitulée « La Lanterne Magique » qui a été donné notamment en juin 2016 au Café de la Danse à Paris et en août 2016 au festival interceltique de Lorient à guichets fermés.

07 octobre 2016 : sortie de son sixième album « Vagabonde » (Polydor-Universal)

Discographie
2005 – Harpe celtique et chants du monde (Keltia Musique)
2006 – SongBook 1 (Keltia Musique)
2008 – Songbook vol 2 (Keltia Musique)
2010 – Karigurashi (Yamaha Music Communication)
2010 – Arrietty’s song EP (Yamaha Music Communication)
2010 – Karigurashi no Arrietty soundtrack (Tokuma)
2011 – SongBook vol 3 – Renaissance (Keltia Musique)
2013 – Songbook vol 4 – Roses (Keltia musique)
2014 – Terre des Ours (BOF) – (Polydor)
2014 – La fiancée (Polydor)
2016 – Vagabonde (Polydor)

THE CELTIC SOCIAL CLUB
Concert gratuit - Vendredi 18 Aout

Fidèle à des racines qu'elle profane avec amour dans une aventureuse cure de jouvence rock, dub et reggae, la musique voyageuse du CELTIC SOCIAL CLUB est un jubilatoire « mash-up » sans frontière.

En deux années et un premier concert devant 50 000 spectateurs au Festival des Vieilles Charrues (France), deux disques et une tournée Européenne, le CELTIC SOCIAL CLUB est entré par la grande porte dans le concert des musiques du monde. Synthèse énergique et parfaite entre tradition, rock, reggae, dub et hip-hop, leur répertoire insuffle une sacrée cure de jouvence aux mélodies Celtes anciennes glanées en Bretagne, Irlande, Ecosse et Asturie.

Créé, sur le modèle du « Buena Vista Social Club » et du « New Orleans Social Club », par le batteur et producteur Manu Masko, ce projet ne devait être qu'une production « one shot » pour ce concert inaugural. Avec le chanteur écossais Jimme O’Neill (The Silencers), les virtuoses de la musique traditionnelle Bretonne Ronan Le Bars (uilleann pipe) et Pierre Stephan (violon), la basse de Richard Puaud, l'harmonica de Mathieu Péquériau, Goulven Hamel au banjo, mandoline, et des guests de choix (Winston McAnuff, I.C. Will, Colline Hill, Louise Ebrel), le groupe sortait un premier album renversant de modernité roots.

Comme des Pogues au meilleur de leur forme, cette véritable opération commando faisait entrer dans le XXIème siècle, une musique Celte débarrassée de ses poncifs et des imposés du genre. Devant l'enthousiasme du public et l'accueil des professionnels, une tournée de trente dates passe en 2015 par la France, l'Allemagne, la Suisse… Et New York où le groupe enregistre un magnifique live acoustique, dans la tradition des MTV Unplugged, avant de se mettre au travail sur son deuxième album.

Distribution : Manu Masko, Jimme O’Neill, Ronan Le Bars, Pierre Stephan, Mathieu Péqueriau, Richard Puaud, Goulven Hamel.
Références : Festival Les Vieilles Charrues, TFF Rudolstadt, New York, Festival Interceltique de Lorient.
Co-producteurs : Festival Les Vieilles Charrues, Caramba spectacles, Keltia Musique

THE CELTIC SOCIAL CLUB //// SUMMER TOUR 2016
Avec, en point d'orgue, le Dôme du Paléo chauffé à blanc, le CELTIC SOCIAL CLUB //// SUMMER TOUR 2016 avait débuté à Saïgon (Vietnam) dans la moiteur tropicale du Britanny Day. Depuis, plus de 50 000 spectateurs en trois mois de festivals, et une clôture de tournée aux États-Unis, à Boston (Norwood Theatre), puis à New-York, au mythique Central Park, le 1er octobre (#vcny). Toujours plus resserré et énergique, toujours plus généreux, mélodique et communicatif, leur « mash-up » sans frontière concassant rock, folk, reggae et mélodies traditionnelles, a définitivement confirmé cet été toute son élégance populaire et son potentiel international.

Au travail depuis janvier avec le producteur irlandais John Reynolds (Sinead O'Connor, U2, Brian Eno, Chieftains…), THE CELTIC SOCIAL CLUB annonce un premier single de Noël, avant la sortie de son nouvel album studio programmé au printemps 2017.

MUSICIENS :
Manu Masko (batterie/ clavier/ samples/ chant)
Jimme O’Neill (chant/ guitare)
Ronan Le Bars (uillean pipes/ flûtes)
Pierre Stephan (violon)
Goulven Hamel (guitares/ mandoline/ banjo / chant)
Richard Puaud (basse/ chant)   Mathieu Pequeriau (harmonica/ washboard/ chant)